Catégorie : Autres ressources

Nouvelles recherches sur les paysages patrimoniaux de Gaza : le projet d’archéologie maritime de Gaza (GAZAMAP)

Des décennies de conflit dans la bande de Gaza ont contribué à la destruction largement documentée du patrimoine culturel, ce qui démontre la nécessité de surveiller les sites vulnérables et d’améliorer la base empirique. Cet article décrit comment le projet d’archéologie maritime de Gaza (GAZAMAP 2022-2023) a été développé, de manière collaborative, pour surveiller les sites côtiers et proches de la côte. En raison de la destruction sans précédent du patrimoine depuis octobre 2023, la portée de GAZAMAP a fondamentalement changé.

LE CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN : QUE DIT LE DROIT ?

Nouveau livre de Habib Gherari publié par l’Harmattan : Le conflit israélo-palestinien est ancien et ne cesse de se rappeler au monde par la violence, la souffrance et les tragédies que vivent régulièrement les deux populations.
La gestion du conflit par le recours à la force est tout à la fois injuste et inefficace. Ses résultats ont conduit à des impasses tragiques. Que dit alors le droit sur ce conflit ? Les Palestiniens ont-ils droit à une patrie ? Israël occupe le territoire palestinien : y respecte-t-il les droits individuels et collectifs des Palestiniens ? Cette occupation, démarrée en 1967, est-elle légale ? Que penser des colonies israéliennes ? Pourquoi parle-t-on d’un apartheid israélien ? La justice internationale a-t-elle été saisie de ce conflit ?
Les évènements étudiés vont de 1917 à l’opération du Hamas Déluge d’Al-Aqsa du 7 octobre 2023 et sa riposte israélienne Glaive de fer.

Plaidoirie magistrale de Monique Chemillier-Gendreau à la CIJ

La plaidoirie magistrale de la Professeure Monique Chemillier-Gendreau au nom de l’Organisation de la coopération islamique devant la Cour Internationale de Justice concernant les « Conséquences juridiques découlant des politiques et pratiques d’Israël dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est »

En quoi les universités israéliennes sont une branche du colonialisme de peuplement

Le nouveau livre de Maya Wind démontre méticuleusement comment les institutions universitaires israéliennes ont été créées pour servir la colonisation sioniste de la Palestine. Ils continuent de le faire jusqu’à ce jour, tout en alimentant le complexe universitaire, militaro-industriel israélien.

L’apartheid, et après ?

La violence extrême qui s’est abattue sur le Proche-Orient depuis le 7 octobre dernier a produit sur beaucoup un effet de sidération tant elle était inattendue. Elle s’inscrivait cependant dans une histoire de longue durée, celle de la transformation d’Israël en un État d’apartheid. La situation n’y est pas rigoureusement identique à celle de l’Afrique du Sud jusqu’en 1991, mais comme en Afrique du Sud elle est fondée « sur la séparation complète de deux groupes humains vivant l’un à côté de l’autre, voire l’un dans l’autre », écrit l’historien israélien Shlomo Sand dans son nouvel essai, Deux peuples pour un État ? Avec Nathan Thrall, tout autant anthropologue et historien que journaliste dans Une journée dans la vie d’Abed Salama, on découvre ce qu’est le quotidien douloureux des femmes, des hommes, mais aussi des enfants qui subissent les conséquences de cette séparation.