Solidarité avec Bill Mullen

Le Collectif d’Organisation de l’USACBI recherche des signatures auprès des étudiants, des professeurs et du personnel des collèges et universités pour défendre la déclaration publique suivante. Vous n’avez pas besoin de soutenir l’USACBI pour être signataire de cette déclaration, même si nous vous invitons à soutenir ici l’appel de l’USACBI si vous ne l’avez déjà fait. Merci de signer et de partager cette déclaration publique.

La Campagne américaine pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël (USACBI) exprime sa totale solidarité avec notre camarade et collègue du Collectif d’Organisation, Bill Mullen, qui fait face à des attaques trompeuses et malveillantes de la part de Mitch Daniels, président de l’université de Purdue où Mullen est professeur d’Anglais et d’Etudes Américaines.

Nous condamnons l’attaque de Daniels et la percevons comme faisant partie d’une plus vaste tentative de la part des administrateurs de l’université pour vilipender les étudiants et les professeurs qui combattent le fascisme, tout en offrant leur protection à ceux qui diffusent réellement le fascisme sur les campus sous couvert de « liberté d’expression ». Nous remarquons aussi que la question de la Palestine met clairement au grand jour l’implication des administrateurs de l’université dans la suprématie blanche et la violence fasciste.

Le Professeur Bill Mullen, en tant que l’un des membres fondateurs du Réseau Anti-Fasciste des Campus (CAN), s’oppose vigoureusement à la promotion de la violence fasciste sur les campus universitaires, y compris par ceux identifiés comme néo-nazis et suprémacistes blancs. Même alors que Mullen s’est engagé avec acharnement dans le combat contre l’antisémitisme et le racisme promus par les associations « d’extrême droite », le président de son université l’a mensongèrement accusé d’ « antisémitisme », vraisemblablement en se fondant sur ses actions de solidarité avec la Palestine, dont la campagne USACBI.

Le programme du CAN repose sur la défense de la démocratie et le respect des droits de l’Homme, et sur l’opposition à la suprématie blanche et à la violence fasciste. Daniels inverse et travestit intentionnellement le travail du CAN et, ce faisant, engendre et perpétue une équivalence dangereusement trompeuse entre antisionisme et antisémitisme, tout en laissant les vrais antisémites, sous la forme des suprémacistes blancs et des néo-nazis, s’exprimer librement. Sans preuve pour étayer ses accusations, Daniels fait cette association malhonnête pour punir ceux qui comme Mullen, s’engagent dans des activités anti-fascistes et anti-racistes sur la base du principe de justice.

L’idée fausse de Daniels – erreur très répandue – que l’antisionisme est antisémite l’aveugle sur le fait que le membre du corps professoral qu’il diabolise est au premier rang de la lutte contre l’antisémitisme et que cette activité, qui fait partie de l’organisation anti-fasciste de Bill Mullen, est parfaitement cohérente avec son soutien à la lutte des Palestiniens. Ces deux luttes impliquent la défense des principes démocratiques, le respect des droits de l’Homme et l’opposition aux formes violentes de nationalisme et de suprématie blanche aux Etats Unis et ailleurs.

En s’attaquant à Bill Mullen, Mitch Daniels fait quelque chose de pire que de mettre sur le même plan l’anti-fascisme et le fascisme. Il prolonge le travail des fascistes par ces accusations sans fondement et qui détournent l’attention. Tous les mouvements de justice sociale ont intérêt à se confronter à cette nouvelle forme de Maccarthysme, surtout alors qu’une répression bipartite croissante dans l’ère Trump vise à systématiquement isoler et réduire au silence la résistance populaire entrecroisée où qu’elle apparaisse.

C’est précisément pour ces raisons que nous nous tenons aux côtés de notre camarade Bill Mullen, de même que nous refusons de séparer notre organisation antisioniste du travail de résistance au fascisme et à la suprématie blanche sous toutes ses formes.

La liste des signataires est disponible ici

Vous pouvez ajouter votre signature ici (sous la liste des signataires)