Lettre d’Elizabeth Picard à Monsieur Laurent Héricher responsable scientifique de l’exposition Qumrân à la Bibliothèque nationale de France

|

Suite à l’exposition « Qumrân. Le secret des manuscrits de la mer Morte » à la Bibliothèque nationale de France, notre collègue Elizabeth Picard (Directrice de Recherche au CNRS à l’Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman) a adressé la lettre suivante à Monsieur Laurent Héricher responsable scientifique de l’exposition.


Monsieur Laurent Héricher

Conservateur en chef

Chef du service des manuscrits orientaux

Département des Manuscrits Bibliothèque nationale de France

Paris, le 20 juin 2010

Cher Monsieur,

Je vous remercie de votre courriel d’hier par lequel vous m’informiez de ce que vous aviez « bien eu connaissance en feuilletant le livre d’or [de l’exposition Qumrân] de [mon] commentaire ». En effet, j’avais signalé sur ce livre d’or que plusieurs cartouches accompagnant cette exposition plaçaient le site de Qumrân en Israël de façon fautive puisque celui-ci se trouve sans erreur possible dans les territoires palestiniens occupés par Israël en 1967.

Je me ferai donc un plaisir de retourner voir cette exposition et de constater que cette information erronée a été corrigée. Il est en effet nuisible de communiquer au public français une information qui l’induise en erreur et l’amène à considérer comme légitime une occupation contraire au droit international et à laquelle plusieurs dizaines de résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU ont demandé à Israël de mettre fin.

Vous savez je n’en doute pas que l’occupation militaire ne vaut pas souveraineté mais qu’elle est régie par des règles internationales strictes, en particulier en matière de respect du patrimoine artistique et archéologique du territoire occupé. Faute de respecter ces règles internationales, nous nourrissons rejet et violence, et obstruons la voie à un règlement pacifique du conflit israélo-palestinien.

Je vous prie d’agréer, Cher Monsieur, mes salutations distinguées.

Elizabeth Picard

Copie à l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP).


Elizabeth Picard est Directrice de Recherche au CNRS à l’Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman