Appel des facs pour la Palestine

|

Coordination des collectifs Palestine de fac |

Urgence pour la Palestine !

Depuis plus de soixante ans, la Palestine est occupée, le peuple palestinien est bafoué, opprimé, massacré par l’Etat d’Israël. En décembre 2008, Israël a lancé une offensive sanglante contre la population de Gaza appelée « plomb durci ». En l’espace d’un mois, les bombardements israéliens ont fait plus de 1400 morts et 5000 blessés. En solidarité avec les palestiniens, ce sont des millions de personnes à travers le monde qui ont manifesté. Dans certaines régions, les facs ont été même occupées pour dénoncer les actes criminels d’Israël, montrant aux palestiniens qu’ils n’étaient pas isolés. De plus, il existe depuis juillet 2005 un appel de la société civile palestinienne au Boycott, Désinvestissement et Sanction (BDS) de l’Etat d’Israël. La campagne BDS a été reprise de manière internationale et en France, de nombreux collectifs voient le jour notamment depuis le massacre de Gaza.

C’est dans ce contexte qu’il nous semble aujourd’hui urgent de développer un mouvement d’ampleur s’inscrivant dans la durée pour marquer notre opposition et lutter contre les politiques d’Israël ainsi qu’affirmer notre soutien à la lutte palestinienne. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la colonisation de la Palestine s’inscrit dans un projet plus global (un temps appelé projet grand Moyen-Orient par les Etats-Unis) de politiques guerrières au Moyen-Orient : Les guerres et occupations en Irak, Afghanistan et le Liban ainsi que les menaces contre l’Iran et la Syrie sont là pour nous le rappeler.

Un appel national en direction des facs

C’est pourquoi, nous vous appelons aujourd’hui étudiants, enseignants, chercheurs et personnels des universités à lancer, sur toutes les facultés de France, des collectifs pour rejoindre et construire ce mouvement international.
Les initiatives de boycott, impulsées par la coordination BDS doivent se massifier (Agrexco, Carrefour, etc.). A notre niveau, nous avons la responsabilité de développer le boycott universitaire. Les universités israéliennes collaborent, activement ou passivement à l’oppression israélienne, son armée, son idéologie et ses pratiques discriminatoires. C’est pourquoi les universitaires palestiniens appellent leurs collègues à boycotter les institutions académiques israéliennes et à inciter les institutions internationales à ne pas financer les institutions scientifiques israéliennes. Etant présents sur les universités, nous reconnaissons le potentiel qui existe dans ce milieu pour impulser une dynamique très large et pertinente par rapport à la guerre et l’occupation de la Palestine. Pour prendre l’exemple de la Grande-Bretagne : entre le 13 janvier et le 6 mars 2009 les étudiants et personnels de 27 campus ont occupé leur facs pour affirmer leur solidarité avec Gaza et réclamer la fin de la collaboration entre les universités et entreprises impliquées dans la vente d’armes à Israël. Nous proposons de lancer dès maintenant des initiatives publiques sur nos facs (débats, projections de film, festivals de culture palestinienne, etc.) et de construire des nouveaux collectifs larges partout où c’est possible.

Deux semaines de festival et d’actions sur les facs pour la Palestine

En point d’orgue, nous vous proposons de construire tous ensemble et sur nos universités respectives un événement d’ampleur, national : un festival en solidarité avec la Palestine. Nous nous appuyons sur les expériences fructueuses du « Festival Printemps Palestine, résister par la culture » à Paris 8, la quinzaine « Ya Falestine » à Paris 13 ou encore « Foutez-leur la paix » à Toulouse.

« Tout ce qui travaille au développement de la culture travaille aussi contre la guerre » (Sigmund Freud). Cette phrase pourrait résumer un des objectifs des différentes initiatives universitaires soutenant le peuple palestinien. En cherchant à faire connaître la culture palestinienne, une culture imprégnée de soixante ans de résistance, nous voulons éveiller la conscience de chaque citoyen(ne) sur la question d’un peuple qui vit dans la tourmente. Des poèmes engagés de Mahmoud Darwich aux longs métrages d’Elia Suleiman, l’Art palestinien témoigne de la dureté de la vie dans les territoires occupés.

Joignez-vous à nous pour l’organisation du « Festival Printemps Palestine 2010 ». Nous étudiants et personnels des facultés de Paris 3, Paris 6, Paris 7, Paris 8 et Paris 13 impulserons ce festival sur la Région Parisienne. Nous avons l’objectif d’étendre cette initiative à un niveau national. Ce festival s’inscrira dans le long terme par le biais des collectifs et de leurs actions.
Le concept est simple : chacun peut participer selon ses moyens à cette initiative. Débats politiques, représentations, expositions, happenings, rassemblements, projections, concerts : toutes les idées sont les bienvenues.

Contactez-nous !

Coordination des collectifs Palestine de fac

Palestinefac chez yahoo.fr