Un artiste belge emprisonné en Israël : libérons Mustapha !

| Samidoun |Tribunes

Nous sommes très inquiets à propos du sort de notre ami Mustapha Awad, un jeune artiste et travailleur belge d’origine palestinienne. Mustapha a été arrêté en date du 19 juillet 2018 par les autorités israéliennes. Il y a des raisons sérieuses de craindre qu’il ne soit victime de tortures et de traitements inhumains et dégradants durant sa détention.

Monsieur Awad est citoyen belge d’origine palestinienne ; il est né dans le camp de réfugiés d’Ain el-Helweh au Liban. Monsieur Awad a été reconnu réfugié en Belgique. Devenu belge depuis lors, il a décidé de visiter la Palestine, la terre de ses parents.

À la frontière entre la Jordanie et la Palestine, il a été arrêté par les forces armées israéliennes qui contrôlent les frontières palestiniennes.

Depuis lors, il a été maintenu en garde à vue et est soumis à des interrogatoires.

Durant deux semaines, Mustafa n’a pas eu d’avocat, personne ne pouvait le défendre ou exiger qu’on respecte ses droits les plus élémentaires comme par exemple entrer en contact avec sa famille.

Il a seulement vu le consul de Belgique le 8 août, après 20 jours d’interrogatoire. Le 16 août, il a dû comparaître devant un tribunal, mais a de nouveau été renvoyé dans un centre d’interrogation israélien.

Cette situation est inacceptable. Les Palestiniens emprisonnés en Israël sont soumis à la torture et à toutes sortes de violences, lors des interrogatoires. Cette violence comprend : agressions physiques, pressions psychologiques sévères, privation prolongée de sommeil, etc. Ces mauvais traitements sont légaux selon le droit israélien. Selon nos sources, Mustapha a subi des interrogations pendant 20 heures d’affilée : trois équipes d’interrogateurs se relayaient. En outre, Mustapha Awad a des problèmes de santé et souffre régulièrement d’insupportables douleurs lombaires.

Monsieur Awad travaille en Belgique, a de nombreux amis et est bénévole dans plusieurs associations. Il est artiste, se produit sur scène, il est également travailleur culturel et défenseur des droits de l’homme. Il est engagé pour la cause palestinienne.

En tant que cofondateur de la troupe populaire de debkeh (danse palestinienne) Raj’een, il s’est produit avec le groupe lors de multiples événements en Belgique et partout en Europe. Mustapha est le fils, le frère et l’ami de beaucoup – sa famille en Belgique, sa famille au Liban, ses chers amis et toute une nombreuse communauté à travers le monde connaissent et soutiennent tous son travail.

Mustapha Awad doit être libéré. Il n’a commis aucun crime. Nous comptons sur la Belgique pour assumer ses responsabilités et protéger ses citoyens contre cette arrestation arbitraire et contre toute forme de tortures et traitements inhumains.

Mustapha a toujours agi en défense des droits de l’homme des Palestiniens confrontés à ces emprisonnements injustes. Aujourd’hui, il est temps de défendre les droits de Mustapha.

Raj’een dabkeh groupe et le Comité « Free Mustapha »

Take Action !

You can help build the campaign to free imprisoned artist Mustapha Awad. Please join us by taking the following actions :

  1. Sign on to the statement here as a group or an individual : https://goo.gl/forms/DhqopQRBo5tNGNZj1
  2. Join the Facebook page –> Free Mustapha Awad الحرية لمصطفى عوض https://www.facebook.com/freemustapha
  3. Share this statement, the action call and the Facebook page with your friends, comrades and fellow supporters of Palestine. The campaign will be issuing more calls for action – sign up to stay involved !
|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter