Lettre du CICUP au Président de la République sur la situation alarmante dans les universités Palestiniennes

|CICUP |Tribunes

A Monsieur François Hollande
Président de la République

Monsieur le Président,

Dans la nuit du 10 au 11 janvier, l’armée israélienne a effectué une incursion d’une grande violence sur le campus de l’Université de Bir Zeit : quinze chars et blindés ont envahi et saccagé des locaux, détruit tout un matériel informatique, vidé systématiquement des armoires... Le Collectif Inter-universitaire pour la Coopération avec les Universités Palestiniennes dénonce avec force cette opération inadmissible, qui s’inscrit dans la politique du gouvernement israélien d’entraver la formation des étudiants, et plus généralement, de terrifier le peuple palestinien, de l’étouffer en multipliant les obstacles à son développement économique et en encourageant la main mise sur ses ressources en eaux et en terres, la poursuite de la colonisation.

Les Palestiniens subissent depuis des mois les harcèlements de colons, militarisés, nouvellement installés en Cisjordanie. Le nombre de morts, de blessés, d’emprisonnements croît de manière inquiétante. Le manque de perspective d’une vie normale, le désespoir, le chômage, poussent la jeunesse palestinienne à des gestes, certes, regrettables mais compréhensibles, compte tenu du climat de répression et de terreur entretenu par le gouvernement d’Israël. Faut-il rappeler, d’autre part, le blocus de la bande de Gaza et les ravages qu’il produit sur une population de près de deux millions d’habitants ?

Il est inadmissible que cette situation perdure sans réaction de la communauté internationale et en particulier de notre pays. C’est pourquoi nous vous demandons d’agir dans les plus brefs délais pour que la France exige d’Israël le respect du droit international et du droit humanitaire, conformément aux engagements qu’il a pris lors de son entrée dans l’Organisation des Nations Unies et que la France, enfin, reconnaisse l’Etat de Palestine dans les frontières de 1967, avec, comme capitale, la partie orientale de Jérusalem.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

Roland Lombard
Président du CICUP

Copie : cette lettre sera communiquée à diverses personnalités dont M. Laurent Fabius et Mme Elisabeth Guigou.

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter