Lettre de l’AURDIP au Maire de Paris

|AURDIP |Nos actions

Madame Anne HIDALGO
Maire de Paris
Hôtel de Ville
75004 PARIS

Madame le Maire,

Le Conseil Municipal de Paris se préparerait à voter une motion « condamnant le boycott de l’Etat israélien » 

L’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine s’étonne que le Conseil Municipal s’attaque à la liberté d’opinion et d’expression des citoyens. La campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions, trouve son origine dans l’appel lancé le 9 juillet 2005, aux sociétés civiles internationales et aux gens de conscience du monde entier, par 172 organisations représentant la société civile palestinienne. Elle a précisément pour but d’obliger Israël à remplir ses obligations légales en tant que puissance occupante : évacuer les territoires, respecter les droits des populations occupées, et les multiples résolutions de l’ONU. On n’a pas souvenir que la campagne de boycott menée contre l’Afrique du Sud, pour des raisons similaires, ait suscité pareille réaction du Conseil Municipal de Paris.

Nombre de Parisiens, et des plus éminents, ont affirmé publiquement leur adhésion au boycott. Nous espérons que l’Union Européenne s’y joindra également, en mettant enfin en action les sanctions prévues à l’article 2 du traité de coopération avec Israël. Le Conseil Municipal de Paris, en se prononçant contre une initiative citoyenne visant au respect des droits de l’homme, tourne le dos à la tradition parisienne et va à l’encontre du sens de l’histoire.

Veuillez agréer, Madame le Maire, l’assurance mes sentiments les meilleurs.

Ivar Ekeland, Président de l’AURDIP
Ancien Président de l’Université Paris-Dauphine
Ancien Président du Conseil Scientifique de l’ENS (Ulm)

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter