Lettre aux Ministres des Affaires étrangères à propos de l’interdiction de voyager faite à Omar Barghouti par Israël

Seize organisations du monde entier soutenant toutes le boycott académique et culturel d’Israël ont écrit une lettre condamnant la persécution du cofondateur du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions Omar Barghouti par le gouvernement israélien. Cette lettre est envoyée aux Ministres des Affaires étrangères des pays suivants, Argentine, Australie, Belgique, Canada, France, Inde, Irlande, Italie, Norvège, Pakistan, Suède, Royaume-Uni et États-Unis.


27 mai 2016

Aux secrétaires d’État et Ministres des Affaires étrangères :

Susan Malcorra, Argentine
The Hon. Julie Bishop, Australie
Didier Reynders, Belgique
Stéphane Dion, Canada
Jean-Marc Ayrault, France
Sushma Swaraj, Inde
Charles Flanagan TD, Irlande
Paolo Gentiloni, Italie
Børge Brende, Norvège
Syed Tariq Fatemi, Pakistan
Margot Wallström, Suède
The Right Hon Phillip Hammond, MP, Royaume Uni
John Kerry, USA
Federica Mogherini, Haute Représentante, Union Européenne

Chèr/e Ministre/Secrétaire d’État

Nous vous écrivons, ainsi qu’à ceux qui occupent des fonctions comparables dans d’autres pays, pour protester contre une incroyable décision du gouvernement israélien à l’encontre d’une des personnalités clés de la lutte palestinienne pour l’autodétermination. Il s’agit de l’imposition d’une interdiction de voyager au cofondateur du mouvement BDS Omar Barghouti. Cette décision répressive est considérée largement comme un pas vers la révocation de ses droits de résidence, dont des ministres israéliens l’ont menacés il y a quelques semaines.

Les signataires de cette lettre représentent des organisations du monde entier qui mettent en avant le boycott académique et culturel des institutions israéliennes. Cette stratégie parfaitement non-violente s’avère très efficace pour faire pression sur un régime israélien qui a continuellement refusé d’arrêter sa colonisation, son occupation illégale et sa politique racialement discriminatoire et répressive, ainsi que de respecter les droits inaliénables du peuple palestinien attribués par le droit international et les conventions du droit humanitaire. Omar Barghouti est un des membres fondateurs de la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) ; il est aussi un cofondateur du mouvement mondial boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) dont il est un de ses plus éloquents dirigeants.

BDS est un mouvement international, comme le prouve la présence de nos signatures sur cette lettre. Il vise à convaincre nos concitoyens et nos gouvernements d’effectuer des pressions efficaces sur Israël pour stopper sa colonisation et pour respecter le droit international et toutes les résolutions de l’ONU. Omar Barghouti a voyagé sans relâche dans le monde pour aider à y parvenir. Israël combat maintenant un mouvement de masse de la société civile mondiale et bafoue ouvertement les principes de la libre expression. Cette action contre Barghouti fait partie d’une politique montante, réellement alarmante, de censure et de persécutions contre les acteurs des droits humains, politique qui a été condamnée par des organisations des droits humains tels Amnesty International.

Le Ministre du Renseignement d’Israël, Israel Katz, a récemment causé l’effroi en appelant à « l’élimination civile ciblée » (sikul ezrahi memukad) des leaders BDS tels Barghouti. « Éliminations ciblées » est l’euphémisme en hébreu pour « assassinats ciblés ». L’ambiguïté de la phrase de Katz résonne toujours.

Nous vous appelons à faire usage des pouvoirs et de l’influence propre à votre fonction pour signifier au gouvernement israélien l’absolue nécessité de cesser ses mesures répressives contre les leaders civils de Palestine et en particulier pour permettre à Omar Barghouti de jouer son plein rôle, tant dans qu’au dehors d’Israël, de représentation des aspirations du peuple palestinien.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués

David Comedi, Coordinateur, BDS académique, Argentine

Jake Lynch, Porte-parole, Sydney Staff for BDS, Australie

Herman De Ley, Membre du comité, Campagne belge pour le boycott académique et culturel d’Israël (BACBI), Belgique

Alan Sears, Président, Universitaires pour la Palestine, Canada

Comité d’organisation, College and University Workers United (CUWU), Canada

Ivar Ekeland, Président, Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP), France

Githa Hariharan, Coordinatrice, Indian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (InCACBI), Inde

Ronit Lentin, Président, Academics for Palestine, Irlande

Comité d’organisation, Campagne Stop Technion, Italie

Øystein Grønning, Président exécutif, Akademisk og Kulturell Boikott av Staten Israel (AKULBI), Norvège

Amanullah Kariapper, Coordinateur, Pakistanis for Palestine, Pakistan

Jan-Erik Gustafsson, Membre du comité, Groupe d’action de KTH för Boycott of Israel (PSABI), Suède

Jonathan Rosenhead, Chair, British Committee for the Universities of Palestine (BRICUP), Royaume Uni

Hilary Westlake, Président, Artists for Palestine, Royaume Uni

Abe Hayeem, RIBA, Président, Architectes et planificateurs pour la justice en Palestine, Royaume Uni

Sunaina Maira, Cofondatrice et membre du Collectif d’organisation, US Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (USACBI), USA

Navigation

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter