Le syndicat des travailleurs du port d’Oakland refuse de décharger la cargaison d’un navire israélien

| Agence WAFA |

Californie, le 5 juin 2021, WAFA - Le syndicat des travailleurs du port d’Oakland, dans l’État américain de Californie, a refusé de décharger la cargaison d’un navire israélien dans le port après s’être infiltré au petit matin.

Le navire « Volance » de la compagnie israélienne « Zim » s’est infiltré dans le port au petit matin, pour tenter de décharger sa cargaison, mais le syndicat des travailleurs portuaires a refusé de le décharger, aidé par l’arrivée de manifestants soutenant droits palestiniens.

Il convient de noté que le navire “Zim” est bloqué depuis deux semaines en haute mer et ne peut pas accoster dans le port, après que des militants l’aient affronté et l’empêché d’atteindre le rivage.

A savoir qu’une coalition de syndicats et d’activistes américains a lancé il y a quelques jours une campagne de solidarité, appelant les syndicats des travailleurs portuaires du monde entier à empêcher les navires israéliens de débarquer, au cours d’une semaine de solidarité avec la Palestine qui commence le 2 juin jusqu’au 9 de ce mois.

Ce n’est pas non plus la première fois que des militants et pro-palestiniens empêchent le déchargement de cargaisons de navires israéliens dans des ports américains. En septembre 2014, des manifestants ont empêché dans plusieurs ports américains de décharger un navire israélien dans le même port, pour protester de l’agression israélienne contre la bande de Gaza.

Au cours du même mois, des manifestants ont empêché le déchargement d’un navire israélien appelé « Alabama », propriété de la société israélienne « Zim », dans le port de « Tampa » en Floride.

Les campagnes de boycott contre Israël s’intensifient quotidiennement à tous les niveaux dans les villes et les États américains, et de nouveaux grands secteurs d’organisations, de mouvements, d’institutions civiles, d’étudiants universitaires et de syndicats sont impliqués.

F.N