Le musicien Shlohmo annule son concert en Israël à cause des « atrocités commises contre les droits de l’Homme »

Un artiste de musique électronique rejoint Lana Del Rey en tirant sa révérence au festival, invoquant son désir de soutenir les opprimés.

L’artiste américain en musique électronique Henry Laufer, connu sous son nom de scène Shlohmo, a annoncé samedi sur Twitter qu’il annulait sa présence programmée dans un festival de musique israélien.

Samedi également, la chanteuse Lana Del Rey a dit qu’elle remettait son spectacle en Israël parce qu’elle ne pouvait pas y ajouter un spectacle pour ses fans palestiniens.

Laufer s’est excusé dans son annonce auprès de ses fans et des organisateurs du festival, disant : « Soutenir les opprimés par [sic] mon absence est plus important à mes yeux, surtout après les récentes atrocités du gouvernement contre les droits de l’Homme. »

« J’avais dit non depuis des années au fait de jouer là et la seule raison que je pouvais trouver pour dire oui, c’était si je faisais don de mes recettes pour soulager Gaza », a écrit Laufer. Mais après de nombreux échanges, j’ai trouvé que c’était une affirmation beaucoup plus importante de dire non tous ensemble [sic] que de faire un don. J’espère que vous pouvez comprendre cette décision. »

Tandis que Laufer a dit qu’il était conscient que : « il y a une très grande quantité d’Israéliens qui protestent contre la politique de l’État et qui soutiennent les Palestiniens », il a trouvé que « plus je m’appesantis sur cette question, moins je peux justifier d’y aller. J’exhorte les autres à investiguer sur cette question. »

Le musicien devait se produire au Festival Meteor le 7 septembre au nord de la Galilée.

Le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions démarche souvent des musiciens pour qu’ils annulent des concert prévus en Israël, parfois avec succès – bien qu’il ne soit pas toujours évident de savoir si les annulations sont vraiment le résultat de ces pressions.

Singer Lorde a annulé un spectacle programmé pour décembre en Israël, disant qu’elle « n’avait pas pris la bonne décision » en décidant de jouer. En 2010, Elvis Costello a annulé deux spectacles en Israël, disant qu’il était « impossible de regarder autrement » la politique israélienne. La même année, Gil Scott-Heron a dit qu’il ne jouerait pas en Israël « tant que tout le monde n’y sera pas bienvenu ».

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter