La Conférence sur les études féminines en Thaïlande rompt ses liens avec une université coloniale israélienne

L’Université Kasetsart de Bangkok met fin à son partenariat avec l’Université Ariel pour la Conférence sur les études féminines de juin 2018.

La Campagne BDS (boycott, désinvestissement, sanctions)-Thaïlande et la Campagne Solidarité Palestine (PSC)-Thaïlande saluent la décision de principe prise par l’Université Kasetsart de Bangkok et par le Centre international pour la recherche et le développement (ICRD) de mettre fin à tous liens avec l’Université coloniale israélienne Ariel pour la prochaine Conférence internationale sur les études féminines et les études de genre.

Les Campagnes BDS et PSC-Thaïlande ont été informées il y a quelques semaines, par des universitaires, que l’Université Ariel était partenaire de la Conférence prévue les 29 et 30 juin 2018 à l’Université Kasetsart.

Outre ce partenariat officiel, la professeure Mally Shechory-Bitton, vice-rectrice et responsable du département de criminologie de l’Université Ariel, était annoncée comme la « présidente académique de la Conférence » et aussi comme le principal « intervenant » et membre du « Comité scientifique international » de la Conférence.

Avec le soutien d’universitaires et de la Campagne palestinienne pour les boycotts académiques et culturels d’Israël (PACBI), les Campagnes BDS et PSC-Thaïlande ont contacté les autorités de l’Université Kasetsart et du Centre international pour la recherche et le développement (ICRD) pour leur demander de se retirer du partenariat de l’Université Ariel et d’annuler l’invitation à la professeure Mally Shechory-Bitton. Le mouvement BDS cible les institutions en raison de leur complicité avec l’oppression israélienne des Palestiniens, il ne cible pas les individus. Dans le cas de la professeure Mally Shechory-Bitton, l’appel à l’annulation de son invitation était justifié par son rôle en tant que représentante d’un établissement d’enseignement supérieur colonial engagé dans de graves violations du droit international.

Les campagnes BDS et PSC-Thaïlande ont soulevé le fait que l’Université Ariel est une université israélienne située dans une colonie de peuplement israélienne illégale, au sein du Territoire palestinien occupé, et par conséquent, construite sur une terre qui a été volée aux Palestiniens. Selon le droit international, le transfert de population depuis l’État occupant à l’intérieur du territoire occupé et la création de colonies de peuplement constituent un crime de guerre. Les colonies de peuplement israéliennes ont été à plusieurs reprises déclarées illégales en droit international par des Institutions des Nations-Unies, telles que le Conseil de Sécurité, l’Assemblée générale et la Cour internationale de Justice. De fournir un lieu pour un évènement organisé, même en partie, par une université coloniale engagée dans des crimes de guerre aurait impliqué l’Université Kasetsart et l’ICRD dans ces crimes de guerre, et profondément nui à leur réputation.

Après un échange de courriels et de lettres, l’Université Kasetsart et l’ICRD ont décidé d’annuler le partenariat de l’Université Ariel et l’invitation à la professeure Mally Shechory-Bitton. Cette sage décision a été prise rapidement, elle est conforme au droit international et à la position de l’État de Thaïlande qui a constamment voté en faveur des résolutions des Nations-Unies déclarant illégales les colonies de peuplement israéliennes, et qui a reconnu la Palestine comme un État souverain.

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter