L’Espagne veut pousser l’Europe à reconnaître la Palestine : Nous pouvons y aller seuls si cela échoue

| Noa Landau pour Haaretz |Traduction J.Ch. pour l’AURDIP |Actualités

Le ministre espagnol des Affaires étrangères a dit qu’il allait lancer un processus ‘intensif’ de consultation avec ses homologues de l’UE afin d’établir un calendrier pour arriver à une position commune sur la reconnaissance de la Palestine.

Le gouvernement espagnol va promouvoir une démarche européenne pour reconnaître la Palestine en tant qu’Etat indépendant, a dit jeudi le ministre espagnol des Affaires étrangères, ajoutant que, si la démarche échouait, le gouvernement envisagerait une reconnaissance strictement espagnole.

Si « l’UE n’est pas capable de parvenir à une décision unanime – alors chacun pour soi », a dit le ministre espagnol des Affaires Etrangères Josep Borrell à une conférence des dirigeants de l’Union Européenne mardi en Autriche. Il a ajouté que la dernière option de reconnaissance de la Palestine était « sur la table »

Borrell a dit également qu’il lancerait un processus « intensif » de consultation avec ses homologues afin d’établir un calendrier pour parvenir à une position commune à ce sujet.

D’après l’Autorité Palestinienne, il y a maintenant 139 pays qui reconnaissent la Palestine. L’Union Européenne a des désaccords à propos d’une démarche unilatérale de ce genre. La position officielle de l’UE défend une solution à deux Etats, dont les détails seront décidés par des négociations entre les deux parties.

On a récemment rapporté que les partis de gauche espagnols exercçaient une forte pression sur le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez pour reconnaître l’État palestinien. Selon ces rapports, les opposants en Espagne prétendent que cette démarche pourrait conduire Israël à reconnaître une Catalogne indépendante.

En 2017, le gouvernement espagnol à Madrid a demandé qu’Israël annonce officiellement qu’il ne reconnaîtrait pas la Catalogne. Israël a refusé de défendre aucune des deux parties, disant que ce conflit était une « question strictement européenne ».

En Janvier, le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé à l’Union Européenne de reconnaître un Etat palestinien à l’intérieur des frontières de 1967.

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter